Josette Sheeran
Ambassadrice Josette Sheeran

Executive Chairman
McCain Institute for International Leadership

L'ambassadrice Josette Sheeran, administratrice fondatrice du McCain Institute, est actuellement présidente exécutive. Dans ce rôle, Sheeran supervise une évaluation stratégique de la mission et des programmes de l'Institut dans le but d'assurer un impact transformationnel aux États-Unis et dans la communauté mondiale grâce à la vision de son homonyme, le sénateur John S. McCain.

Sheeran était auparavant le septième président et chef de la direction d'Asia Society. Dans le poste qu'elle a occupé en juin 2013, elle était chargée de diriger et de faire progresser le travail de l'organisation aux États-Unis et en Asie, et dans ses disciplines des arts et de la culture, des politiques et des affaires, et de l'éducation.

Sheeran est l'ancien vice-président du Forum économique mondial, qui accueille le rassemblement annuel des dirigeants mondiaux de Davos et Davos en Chine. À ce poste, elle a contribué à faire progresser les initiatives mondiales et les programmes mondiaux, régionaux et industriels tels que Grow Africa, qui a attiré 4 milliards de dollars d'engagements d'investissement pour mettre fin à la faim et à la malnutrition en Afrique. Elle a récemment travaillé à la Harvard Kennedy School en tant que Fisher Fellow dans l'avenir de la diplomatie.

Avant son mandat au Forum économique mondial, Sheeran était directrice exécutive du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), nommée par le Secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan en 2006. Là, elle était responsable de la gestion de la plus grande organisation humanitaire au monde, dirigeait une équipe de 13 000 personnes dans plus de 70 pays et gérait un budget annuel de plus de 3 milliards de dollars - dont 1 milliard en Asie.

Sous la direction de Sheeran, le PAM a élargi sa base de donateurs à plus de 100 pays et est devenu la première institution mondiale à inclure les pays dits BRIC et les États du Golfe parmi ses 10 principaux donateurs. Elle a mis en place des réformes historiques de l'aide alimentaire, contribuant à réduire le cycle de la faim et de la malnutrition en achetant des aliments nutritifs directement aux agriculteurs du monde en développement. Elle a également institué des protocoles d'urgence qui ont aidé le PAM à améliorer sa capacité à sauver des vies et des moyens de subsistance lors de catastrophes et d'urgences, notamment au Pakistan, aux Philippines, en Afghanistan, en Haïti et dans la corne de l'Afrique.

Sheeran a occupé des postes de responsabilité au sein du gouvernement américain et, à ces postes, elle a mené une diplomatie de haut niveau avec pratiquement tous les pays d'Asie. En tant que sous-secrétaire d'État américaine aux affaires économiques, commerciales et agricoles, elle a dirigé de nouvelles initiatives du Département d'État qui ont soutenu la transformation économique et la reconstruction en Afghanistan et en Asie centrale ainsi qu'avec l'APEC et l'ANASE. Auparavant, elle a servi pendant cinq ans en tant que représentante commerciale adjointe des États-Unis, menant des négociations à travers l'Asie, notamment avec la Chine, l'Australie, Singapour, l'Inde, la Corée et le Japon.

En 2011, Forbes a nommé Sheeran la 30e femme la plus puissante du monde; Police étrangère l'a classée parmi ses 100 meilleures femmes sur Twitter; et la conférence TED de Sheeran sur l'élimination de la faim dans le monde a été vue plus d'un million de fois.

Sheeran est membre du Council on Foreign Relations et a siégé à son conseil consultatif de Washington. Elle a reçu plusieurs distinctions pour son leadership dans la lutte contre la faim et la malnutrition: elle a reçu le Niigata International Food Award du Japon; nommé Commandeur de l'Ordre du Mérite Agricole par le gouvernement de la France; et a reçu la plus haute distinction civile du Brésil, le Grand Ordre Officiel du «Rio Branco», des mains du Président Lula Da Silva. Sheeran a également été honoré par le Huffington Post avec son prix «Game Changer» en 2011, aux côtés de la présidente libérienne Ellen Sirleaf Johnson et de l'économiste Esther Duflo.