Skip to main content

20 mars 2002

M. le Président, je remercie le sénateur de l’Oklahoma pour ses remarques aimables sur ceux d’entre nous qui soutiennent une législation à laquelle il s’oppose.

C’est typique de sa générosité et de son esprit. Je le remercie beaucoup.

Je tiens également à remercier mon ami du Wisconsin, dont je parlerai plus tard aujourd’hui. Comme toujours, il contredit le vieil adage de Harry Truman selon lequel « si vous voulez un ami à Washington, allez acheter un chien », car c’est un ami très cher, et cela a été l’un des grands privilèges de ma vie de me rapprocher de lui. C’est un privilège de connaître un homme vraiment honnête.

Monsieur le Président, nous avons enfin atteint le point où une réforme significative de nos lois sur le financement des campagnes électorales est à notre portée ; en fait, cela semble imminent. Bien que certains des détracteurs de la mesure aient soutenu que le public américain ne se soucie pas de cette question, je pense que l’afflux de soutien public prouve le contraire.

Dans un sondage en ligne réalisé par Harris Interactive, 65 % des personnes interrogées se sont déclarées favorables à une réforme des campagnes visant à interdire l’argent flou. Si mon collègue du Texas, qui a pris la parole plus tôt, a eu raison de dire que nous sommes déterminés, il a tort d’affirmer que nous sommes une minorité déterminée. Dans un sondage CNN/Time réalisé en mars dernier, 77 % des Américains ont qualifié de « corrompue » ou de « contraire à l’éthique » la manière dont les candidats aux élections fédérales collectent actuellement des fonds pour leurs campagnes.

Les médias ont manifesté une vive opposition à ce projet de loi, en particulier au cours des semaines qui ont suivi son approbation par la Chambre des représentants, par un vote de 240 voix contre 189. Le soutien à la réforme du financement des campagnes électorales qui se reflète dans les journaux à travers le pays, je pense, reflète plus précisément le sentiment du public sur la question. M. le Président, je demande le consentement unanime pour que plusieurs articles soient imprimés dans le compte rendu.

Publish Date
octobre 2, 2021
Share