Skip to main content

Djordje Todorovic

Directeur de programme principal, National Endowment for Democracy
Serbie

Expert de renommée internationale en matière de démocratie et de gouvernance, Djordje Todorovic a conçu et exécuté des programmes de développement de la démocratie, des formations, des observations d'élections et des activités de la société civile pendant 22 ans dans des pays de la région MENA, d'Asie, d'Europe, d'Afrique, d'Eurasie et d'Amérique latine.Todorovic dirige l'équipe du Mouvement Mondial qui couvre les programmes sur la participation des jeunes, l'initiative Crossover, l'initiative Espace Civil, l'initiative A Call for Democratic Renewal, la bourse Hurford pour les jeunes, les droits de recevoir des fonds et les initiatives "Set Them Free". Todorovic coordonne les activités et les initiatives du World Movement avec les autres programmes de la National Endowment for Democracy (NED), ainsi qu'avec les instituts principaux de la NED.

Avant de rejoindre la NED, Djordje a travaillé à l'Institut républicain international en tant que conseiller en matière de partis politiques. Auparavant, il a géré l'ensemble du programme de la Tunisie et de la Libye, y compris le travail avec les principaux partis politiques, les organisations de la société civile, les élus locaux et les enquêtes d'opinion publique. En 2019, Todorovic était responsable de la partie IRI de la mission conjointe IRI NDI d'observation des élections pour les trois tours des élections parlementaires et présidentielles en Tunisie.

Auparavant, depuis 2015, Djordje dirigeait et gérait les programmes nationaux de la Syrie et du Liban pour l'IRI. En Syrie, Djordje a dirigé la programmation en travaillant directement avec des groupes de jeunes, des organisations documentant les violations commises par ISIS et le régime syrien, en renforçant les capacités des groupes de la société civile syrienne et des organisations politiques. Au Liban, Djordje a géré un solide programme pour les partis politiques qui comprend des sondages fréquents, des formations et des consultations pour les partis politiques, avec une composante de la société civile axée sur le développement de groupes de jeunes et de groupes de réflexion. Dans les deux pays, le travail policier comprenait un programme d'études spécifique à l'IRI, "L'école de la politique", que Djordje et d'autres experts politiques ont développé directement à partir d'années d'expérience sur le terrain avec les partis politiques dans les pays en transition.

De 2011 à 2015, Djordje a été le directeur résident de l'IRI en Tunisie, où ses activités comprenaient un large éventail de travaux de développement de la démocratie, y compris la formation, la consultation et la création d'académies de formation de partis dans les partis politiques nouvellement libres, les organisations de la société civile et, après les élections de 2011, le conseil aux représentants à l'Assemblée constituante. Sous la direction de Djordje, le programme de l'IRI en Tunisie était réputé pour ses enquêtes d'opinion indépendantes. Il a également coordonné les missions d'observation des élections pour les représentants américains en 2011 et les trois tours des élections de 2014 en Tunisie.

Avant de rejoindre Tunsia, Djordje a travaillé au bureau de l'IRI à Washington en tant que responsable du programme Asie, chargé des programmes pour la Birmanie, le Cambodge, la Corée du Nord et la Mongolie. Le programme birman a nécessité de fréquents déplacements et une gestion à distance depuis la Thaïlande et l'Inde. Avant les programmes pour l'Asie du Sud-Est, Djordje a été directeur résident pour le Zimbabwe, basé en Afrique du Sud, et responsable du programme résident de l'IRI pour les partis politiques en Irak de 2006 à 2008.

Avant l'Irak, Djordje était porte-parole du Parti démocratique de Serbie et conseiller politique du président de la Serbie Boris Tadic. Entre 1999 et 2004, en tant que membre de l'équipe de l'IRI Serbie, Djordje a travaillé avec les partis d'opposition serbes et le mouvement étudiant Otpor qui a joué un rôle crucial dans l'éviction du régime de Slobodan Milosevic et la transition qui a suivi. Auparavant, Djordje Todorovic était reporter pour des médias indépendants en Serbie - Radio B92 (1997 - 1999) et l'un des fondateurs du quotidien "Demokratija", l'un des premiers journaux libres en Serbie.

Djordje a observé des élections en Serbie, en Afghanistan, en Tunisie, en Égypte et en Ukraine et a formé des observateurs de Slovaquie et de Serbie ainsi que le personnel du département d'État américain en Tunisie à l'observation des élections et aux procédures électorales. Grand voyageur et omniglote, Djordje a voyagé et travaillé dans 40 pays et parle couramment trois langues.